Une bonne gestion des copeaux métalliques ?

Une bonne gestion des copeaux ? C’est finalement une coordination efficace entre les différents acteurs de la chaîne de traitement.

Le producteur de copeaux, lui, doit déterminer ses priorités : gagner du volume, récupérer le maximum d’huile présente dans les copeaux ou les laisser à l’état brut. De son côté, l’entreprise de recyclage, elle, offre des services de ramassage variés et rémunère en fonction de la qualité des copeaux (pellets, teneur en huile, etc.). Entre ces deux maillons, les fournisseurs d’équipements proposent les meilleurs investissements adaptés pour trouver le meilleur compromis. C’est ce que nous avons appris lors de notre dernier forum.

Un point supplémentaire : à l’ère de la durabilité et de la sobriété, nous avons découvert, par un cas concret, que d’importantes économies en termes de francs et de kgCO2 peuvent être réalisées en récupérant l’huile de coupe des copeaux et en la réinjectant dans le circuit de refroidissement.

Un grand merci aux intervenants, notamment Stefan Eichler de Rimann AG, Marco Nesti d’Almeta Recycling AG, Benjamin Ott de Swissmem et David Storrer de Coloral SA, et à tous les participants.

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas poubliée

dix-sept − 11 =

X